Imagninez...

A Waigeo, à 30 mns de voiture du ferry, bien caché, comme toutes les choses rares, au bord d'une route aux allures de piste, entre jungle épaisse et plage idyllique, ça :

Ma première hutte chez Papuarts

20170216_135906 

La plage de Papuarts

20170216_135929

Ça c'est Papuarts alter native stay. Un homestay tenu par un couple mixte (belge-papou) et toute une smala familiale tout ce qu'il y a d'authentiquement papou.
Papuarts, c'est un rêve éveillé, il n'y a rien a dire de plus.

Sinon que, d'abord Il y a Timone (le belge) qui vous accueille comme si il vous attendait depuis 10 ans.
Une espèce d'Indiana Johnes non répertorié, mi-fou (car il faut un brin de folie pour avoir accompli son parcours de vie juste incroyable), mi-passionné, à l'humour incessant, au savoir encyclopédique sur la Papouasie, et dont l'amour pour ce pays transparaît jusque dans ses critiques car oui, il sait aussi être très objectif et sans complaisance concernant cette destination de rêve. 

Cette terre, il la connaît si bien, il la sillonne depuis 13 ans.
Il y a bien des années il a parcouru la frontière de ce pays du nord au sud, seul et à moto. Sans un sou, entre jungle et abris de fortune.
Aucun européen ne l'avez fait avant lui dans ces conditions. Vous cernez le personnage ?
Les locaux ne lui donnèrent pas 3 jours à vivre, mais miraculeusement il survécut... 

20170219_132729_HDR

Moitié Geluk, moitié Tintin, Timone c'est votre passeport pour la bonne humeur.
C'est Monsieur Mots gentils, Monsieur Mots qui déclenchent le fou-rire, et par dessus tout, Monsieur Solution à tout. Et foi de Barbara, ça compte ici ou rien ne ne passe comme prévu et où tout s'improvise !
Peut importe votre souci, votre besoin, à croire qu'il dispose d'une baguette magique prêtée par les esprits de la la jungle.
Il organise tout, simplifie tout.
Et répond au moindre de vos désirs avec dans le bleu de ses yeux farceurs, toute la générosité du monde... 

Timone c'est aussi et avant tout, la personne que vous écouterez parler pendant des heures car il vous en apprendra plus que toutes les encyclopédies réunies sur ce pays du bout du monde. C'est ça, l'intelligence du vécu. Et c'est ça aussi l'envie de la partager, ce qui est encore plus rare.

Espace de vie-salle à manger 

20170216_064838

Et puis il y a la family, omniprésente. Les rires des enfants, la disponibilité, la cuisine : Une vraie fête trois fois par jour !
Parce qu'ici c'est pension complète comme dans tous les logements des Raja Ampat.
Repas variés, ingrédients frais, parfois en directe provenance de la jungle.
Pas une seule boîte, pas un seul fruit qui ne soit pas local, frais et délicieux.
Sain, copieu, divin et exotique, voila les adjectifs qui concernent la cuisine de Papuart...Vous m'en mettrez une caisse.

Petit dej !

20170222_080400_HDR-1

Assiette typique : thon frais aux épices, fleurs de papaye, galette de tofu aux légumes et sambal (pâte de piment au citron vert)

20170222_124546_HDR

Et puis enfin il y a Papa Olfam. Extérieur à la famille, il fait cependant partie du clan.
Il dort dans sa tente à côté de la cuisine et cela lui convient très bien.
Papa Olf, c'est l'homme at tout faire. Le balayeur de feuilles, le pêcheur et le meilleur dénicheur d'animaux sauvages qui soit.
C'est un petit homme (les papous le sont tous) incroyablement costaud.
Je crois n'avoir jamais rien vu sur son visage que de la gaieté, des sourires et de l'etonnement. Papa Olfam est un grand enfant.
La barrière de la langue ne gène pas. si vous allez vers lui et que vous lui parlez gentiment. Il vous comprendra.
C'est ça le miracle de ceux qui depuis toujours ont aiguisé leur sens, habitués à vivre en milieu parfois hostile dans un environnement qui n'est rien d'autre qu'une autre planète pour les occidentaux. Habituée à décoder.
Papa Olfam vous comprendra car il sait lire l'essentiel.
Pour un tour de pirogue, un jouet sculpté, son escorte en zone sauvage ou au village voisin, quand vous lui demanderez son prix, ce sera toujours un haussement d'épaule qui veut dire : comme vous voulez.

20170219_132104_HDR

Papa Olfam est timide, il ne sait même pas que ce qu'il peut vous apporter peut avoir une valeur, un prix.
De passage à Papuart, sollicitez ses services et rétribuez-le sans lui faire l'aumone, à la mesure de ce qui'il vous donne.
Ce petit papou est définitivement un très grand Monsieur.

Que de souvenirs, merci à toi..

20170223_143604_HDR

Pour finir, le méga-plus
Pour un oui, pour un non, et c'est gratuit, vous aurez l'immense plaisir de voir débarquer une petite troupe de villageois avec instruments traditionnels.
Concerts improvisés et informels pour rendre encore plus inoubliables vos couchers de soleil et le bonheur de l'instant, chez Papuarts on sait faire.

20170223_201001_HDR

 

20170219_134926_HDR

Un autre avantage de Papuarts, vous êtes situe à 10 mns à pieds d'un ravissant petit village, Sapokrenk, pour un peu de découverte de la vie locale.

20170222_113900_HDR

Les shopping mall locaux, kiosque à noix de bétel, cigarettes et bonbons...

20170219_161910_HDR

Et juste à la fin de ce petit village, une plage, comment dire, les mots me manquent...

La plage secrète

20170223_145146_HDR

A Waigeo comme sur toutes les autres îles, il existe des homestay hyper basiques (franchement, franchement...basiques) pour un peu moins cher.
Attention à cette catégorie. Les touristes qui ont eu a payer des frais de bateau insensé pour s'y rendre (le gasoil est très cher) ou qui ont dû se contenter de micros portions de riz et de corned beef trois fois par jour ne sont pas rares. Et une fois qu'on y est, on est bloqué. Bonjour la surprise.
Tous ne sont pas comme cela évidemment mais une sérieuse sélection s'impose.

Qu'est ce qu'elle est bien là, la grande bécasse (ben oui c'est moi...)

20170216_062547-1

Il existe aussi des resorts plus ou moins exorbitants.
Un tour sur le net vous fera comprendre l'étendue de la cata. De 300 usd à 1700 usd la nuit, il faut pouvoir les lâcher.
Sans comptez que s'ajoute à l'hebergement le poste " tour à la journée ", parce que bien sur vous n'êtes pas venu Raja pour étudier par coeur le bout de jungle de votre pension sans aller voir les raretés scéniques de cet archipel de rêve. (au sujet des tours, voir l'article : " Sublissimes beautés de l'archipel").

Papuart se situe dans l'entre-deux. Si c'est les prestations du Hilton que vous attendez, vous allez recevoir le choc de votre vie.
Mais si vous vous contentez de douches tièdes à faible pression, de lits douillets, d'impeccables moustiquaires et de tout ce que j'ai énuméré plus haut et qui pour moi n'a pas de prix, alors c'est votre endroit.

20170215_175954

20170219_132015_HDR

20170220_211730_HDR 

La plage de papuarts, à l'heure du coucher de soleil

20170220_184320_HDR

Le chien de la maison. Ringo El gringo, c'est son nom !

20170216_064650-1

Vous pouvez reserver sur Booking.com. Le prix est de 44 euros/jour/personne en pension complète.
Papuarts organise aussi le pick-up depuis le ferry A/R, vos virées à Waisai et tout un ensemble de tours dans l'archipel.
Il peut également organiser vos plongées en vous mettant en rapport avec l'un des meilleurs centres de plongée de l'archipel.