Waigeo  en vue !

Après la traversée en ferry, seul moyen d'accès aux Raja Ampat, c'est dans cette île que vous débarquerez.
Déjà éblouis par la beauté de l'archipel...
Waigeo est une grande île par rapport à ses voisines qui représentent à elles toutes une constellation de confettis de terres et d'ilots parfois non habités.
Le tout forme l'archipel des Raja Ampat, ou archipel " des quatres Rois " en indonésien.

Pour la petite histoire :

Lorsque les portugais découvrirent la Papouasie en 1511, il appelèrent l'ensemble de ces îles : "Ilhas dos papuas ", ce qui signifie " îles des cheveux crépus ".
Les explorateurs hollandais la nommèrent par la suite, la Nouvelle Guinée. Car la peau sombre de ses habitants lui rappelait la Guinée d'Afrique.
Ainsi le nom actuel vient de la contraction de ces deux termes : Papua et New Guinea, Papouasie Nouvelle Guinée en français.

La capitale de Waigeo est un gros village. Une ville très récente qui existe depuis quelques années seulement.
Elle possède donc un port, quelques magasins basiques (avec tout de même quelques souvenirs, jolis tee-shirts et belles chemises en batik), quelques cafés (sans alcool), deux boutiques de téléphonie pour Carte SIM ou achat de clé USB, une poste, un inénarrable dispensaire (at éviter de toute urgence), et un ATM flambant neuf pour retrait de cash.

A Waisai, pas ou peu de wifi alors les logos du net c'est pour la déco !

20170216_164249

Pour s'y rendre lorsque l'on séjourne sur la côte sud, la plus développée, le bus !
Mais alors ce bus, quelle aventure...

Un seul départ at 14 h à proximité du village de Sapokrenk. Mais dans les faits, le bus part plutôt vers 15 h (il attend les passagers en retard et Dieu sait que ça ne se presse pas aux Raja, le retard eétant la norme !). Musique à fond à bord style année 80 ou mélodies polynésiennes.
Un régal d'immersion ! Moi j'ai adoré l'expérience (30 à 40 mns de trajet).
Les vues en chemin sont époustouflantes, entre jungle et mer.

Le problème c'est le retour !
Depuis Waisai, le départ à 17 h peut se solder par un départ à...20 h ! Le plus drôle c'est que quand vous demandez à 18 heures, puis 19 h, quand arrive le bus de 17 heures, on vous répond invariablement, " A 17 h !". Là, encore c'est Raja Ampat o'clock ! Vous saisissez ?

L'unique bus qui longe la côte sud de Waigeo sur l'unique route de l'île menant à Waisai. Prix du trajet : 15 000 idr ou 1 euro

20170216_150330

La meilleure option, sans attendre pendant des heures et en plein soleil ce bus de l'impossible qu'on a si judicieusement eu l'idée de faire partir près des étals à poissons bien odorants, c'est d'organiser un transport voiture avec votre homestay ou resort. C'est très simple à faire.
Ce trajet aller ou retour vous coûtera 250 000 idr ou 17.50 euros. Le double si c'est un aller-retour.

Mon conseil :
Pour l'ambiance, faites au moins un trajet en bus, ça vaut son pesant d'or ! Au moins l'aller puis prenez le taxi au retour.

Bon pour ce qui est de l'offre culturelle ou autres " joyeusetés " à visiter, Waisai c'est un peu le désert de Gobi. 
Mais son intérêt majeur c'est définitivement son marché !

Pur exotisme à tous les étals et une population tout simplement adorable. Le nombre de sourires que vous y recevrez et de salutations spontanées au mètre carré y est exceptionnelle.

Mon conseil :
Renvoyez ces sourires en retour en lançant un " Tavea Moufa !" bien sonore (salutation locale).
Et attendez la réaction. L'avalenche de marque d'affection qui s'en suivra vous laissera sur votre arrière-train !

Marché de Waisai, février 2017

20170216_154733

20170216_154855

20170216_154935-1

20170216_154037-1 

20170216_172718-1-1

Noix de bétel

20170216_155125-1

20170216_142036-1

20170216_154115-1

Les bizarreries du marché de Waisai...
Ça se mange trempé dans de la poudre de corail avec les noix de bétel pour éviter la coloration des dents en rouge.

20170216_142024 

Haricots verts géants, délicieux.

20170216_154100-1 

Fleurs de papaye. Vraiment très bon, ça rappelle la fleur de courgette en beignet.
J'en ai mangé souvent. Les miennes venaient de la jungle juste en face de mon homestay.

20170216_172424